Jack Bizlall : « MSM, le parti politique le plus destructeur »

Il a ses caprices et n’est certainement pas infaillible. Intraitable dans ses calculs lors des révisions salariales, homme de lettre et surtout homme de parole. Capable de discuter des heures à la fois sur le travaillisme et le militantisme, ce grand admirateur du genre féminin, passionné de la nature éprouve aussi une obsession pour la controverse. Qu’on l’aime ou non, il ne laisse personne insensible. C’est bien l’atypique Jack Bizlall

 

A quelques semaines de la tenue des législatives, quel est le bilan selon vous du gouvernement Jugnauth ?

Pour comprendre mes déductions, il faut d’abord que je vous dise quelles sont leurs prémisses.

Il faut bien comprendre que quoi que l’on dise, notre société est une société capitaliste. Son État est protecteur des pouvoirs juridiques et économiques et ainsi aussi politiques que détiennent quelques grandes familles capitalistes. De ce fait il ne faut point confondre un gouvernement qui agit selon le diktat des capitalistes et un gouvernement qui s’en opposerait jusqu’à réduire constitutionnellement ces trois pouvoirs. Il y a donc une différence entre État et Gouvernement. Le gouvernement MSM est un gouvernement pro-capitaliste. Il n’y a aucun doute à ce sujet.

Il faut aussi faire la différence entre la philosophie libérale et l’économie libérale. La philosophie libérale peut démanteler l’économie libérale comme elle peut justifier sa destruction créatrice (un autre oxymore à celui de développement durable), dans tous les sens du terme. Celui octroyé par l’économiste Joseph Schumpeter, comme celui qui l’utilise pour justifier la destruction écologique, comme celui qui construit un village pour des millionnaires en pleine forêt de Yemen, ou encore celui qui laisse détruire des millions d’arbres pour en planter 200,000, qui seront autant détruits pour fabriquer des pellets pour les chaudières des usines d’électricité des compagnies privées. Je suis écœuré par ce que je vois… Le gouvernement MSM détruit notre pays écologiquement.

Le gouvernement MSM-ML (avec le PMSD que l’on oublie souvent) en tant que gouvernement capitaliste ne peut faire avancer notre démocratie, vers une société égalitaire. Au contraire il est en soi ce qui est antirépublicain puisque c’est une dynastie qui nous gouverne. Si quelqu’un y a vu un iota de démocratie, je dis tout haut qu’il est politiquement aveugle et sourd. Il serait sans doute un bénéficiaire des largesses de cette dynastie envers ses garants. J’expliquerai, un jour, si vous me le permettrez, ce qu’est une dynastie.

Le parti politique le PLUS destructeur de notre économie et de notre écologie est sans conteste le MSM. Quand les Smart Cities seront construites, quand toute la « nature » deviendra artificielle, comme quand on roule le long des autoroutes ; quand il nous arrivera de vivre que de la vente de notre République (terres et citoyens et surtout citoyennes); des revenus provenant de la consommation dopée par des milliers d’étrangers qui vivront ici et des revenus de l’État par rapport à l’inflation (je vais dans mon livre développer cette thèse), le ségrégationnisme s’installera à Maurice… Pour longtemps.

Mais certains sont d’avis que le MSM, avec le salaire minimal ou encore la hausse de la pension de vieillesse annoncée vise l’égalité sociale.

C’est encore pire sur le plan du bien-être et de l’égalité. Le salaire médian serait de Rs 13,000. Le salaire moyen serait 2.5 fois le salaire médian. Le salaire moyen est, en passant, le salaire social. Allez vérifier les statistiques et vous serez confronté à trois réalités insoutenables :

1) la grande disparité des salaires dans les entreprises. A la NMH, le boss touche 90 fois le salaire de celui qui nettoie l’hôtel. C’est raciste. Notre pays est un pays où règne le racisme économique ;

2) le surendettement des ménages qui ruine le pouvoir d’achat et le niveau de vie des familles ouvrières et les couches défavorisées de la classe moyennes ; Notre pays est un pays où règne le vampirisme salarial. Et

3) Voyagez à travers le pays et regardez bien les constructions de maisons, l’accessibilité aux piscines, aux restaurants, aux supermarchés, aux griffes, aux villages fermés et réservés aux riches… Notre pays se transforme en société ségrégationniste…

Je suis désolé. Je ne donne AUCUN point à ce gouvernement. Je maintiens que nous faisons une grande erreur de croire qu’un gouvernement qui soutient le capitalisme a grand-chose à faire en économie. Le pays roule, que le gouvernement soit actif ou pas, performant ou pas. Ce sont les capitalistes qui agissent. Pas le gouvernement capita-liste. Ce que je reproche au MSM, c’est qu’il laisse faire et soutient pas moins de 7 grandes familles capitalistes qui sont des multimilliardaires. Il faut arrêter cela. Pour arrêter cela, il faut que le MSM quitte le pouvoir.

En sus de cela j’ai des critiques à formuler sur la politique monétaire, la mutation économique qui est en train de nous faire sortir de l’économie de production pour l’économie hors-production de consommation et de développement foncier immobilier ; du délaissement de l’économie réelle pour une économie financière et spéculative… Tout ce qui est en construction détruit ce que nous avons de plus précieux et rare. On plante des arbres dans un cadre symétrique et sélectif … oubliant ainsi que l’Homme se met autant hors de la nature qu’autant hors de sa culture en agissant aussi.

Croyez-vous qu’en 2019 le peuple est équipé intellectuellement pour comprendre vos arguments répétitifs sur la dérive totalitaire que peut engendrer une république monarchique ? Kant, n’avait -t-il pas raison de croire que « L’homme est un animal qui a besoin d’un maître » ?

Vous citez Kant. Vous auriez dû citer Nietzche : « L’Homme est l’animal le plus cruel » ou encore Machiavel : « La soif de dominer est celle qui s’éteint la dernière dans le cœur de l’Homme ».

Mais non, il ne faut pas être si pessimiste que ça. Les intellectuels ont imposé l’image dans le cerveau de l’Homme, que l’intelligence n’est pas donnée à tous. Alors que l’intelligence est un système qui nous permet d’assimiler les faits et identifier les rapports pour les analyser en symbiose. Pour APRES faire des propositions, tirer des conclusions, et prendre des décisions. Ce qui est accessible à TOUS. Je vous assure.

Nous avons en 2014 échappé à la République présidentielle, qui se trouve être, en termes de démocratie et des libertés en troisième position après les monarchies constitutionnelles. En première position se trouve la République parlementaire. Nous savons sans doute qu’en France le Président détient plusieurs pouvoirs régaliens. Nous savons aussi qu’un Prince fait ce qu’il veut. Nous sommes conscients des dangers et de ce qui est inacceptable. La grande majorité des Mauriciens sont des croyants et toutes les grandes religions nous enseignent à nous battre contre les abus, les crimes et surtout les dictateurs. Qu’ils s’appellent Iblis, Mara, Belzebuth, Ravan… il y en a des dizaines de ces références dans toutes les religions et dans toutes les cultures. Comment donc ne pas reconnaître les mauvais, les accapareurs, les dominateurs… N’allez jamais croire que les Mauriciens ne savent pas discerner.

Avons-nous assez de clairvoyance, de repères, de conscience, pour faire de tels discernements ?

Nous sommes conscients de l’exploitation, de la domination et de l’enrichissement des oligarchies sucrières. Quand nous voyons comment la famille Jugnauth fait et comment elle s’enrichit en dilapidant notre République, quand nous constatons que même le MSM est la propriété de cette famille (le MSM n’est PAS un parti républicain). Il nous faut ne point voter les membres de cette famille. Il est facile de les identifier. Il faut les identifier. Notre seule action contre cette famille sera bénéfique pour notre société. En s’attaquant au plus dangereux il ne faut pas s’allier aux autres potentiellement autant dangereux. Il y a plusieurs dynasties qui nous guettent.

Ainsi Il ne faut pas fauter politiquement parlant en votant des dirigeants qui comme Ramgoolam a des pratiques dynastiques pour jouir du pouvoir alors que le Parti travailliste est lui un parti républicain… Si le PTr et le MMM deviennent comme le MSM, c’est la catastrophe politique. Croyez-moi la population doit réagir par une abstention massive. Il le faut.

Il suffit de calculer le prix astro-nomique que la dynastie Jugnauth – avec son réseau de parasites, de parents « de près et de loin » par alliance et par mésalliance ; les amis et les amis des amis…, les conseillers et les agents politiques qui sont les conseillers des conseillers… – coûte au pays. Si on ose le faire, on devrait être abasourdis psychiquement ; ratiboisés physiquement et anesthésiés intellectuellement. Au cas contraire ce sera la révolte comme ce fut le cas plusieurs fois en Inde… Vous me reprochez de mes arguments répétitifs. Vous faites erreur, je n’ai pas d’arguments répétitifs, je constate des répétitions d’abus de pouvoir de la part de la dynastie Jugnauth…. Le seul argument répétitif que j’exprime est celui de dire aux électeurs que le maintien d’une dynastie avec ses abus finira par transformer ce pays en un état princier tout comme cela fut, du temps des Maharajas….

Comme disait Montesquieu, « tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser » ; est-ce une fatalité absolue ?

Montesquieu a connu sans doute des périodes de délires horribles du temps de sa confusion politique entre l’application de la loi, le despotisme souhaité et la République (avec sa séparation de pouvoirs). Les trois étant antinomiques. Je crois qu’il est temps de porter notre attention à ses propositions… Il y a matière à réfléchir… Dans cet ordre d’idée, pourquoi justement permettre à qui-conque d’être au pouvoir si par fatalisme ou par nature il va en abuser ? La question ne peut être tranchée que si ce pouvoir est autrement partagé et autrement contrôlé. Je le redis et je le maintiens, notre constitution a des origines et des fondements monarchiques.

Notre constitution de 1968 fut annexée à un document signé par la Reine d’Angleterre le 4 mars 1968 établissant l’Etat souverain et démocratique de Maurice. On n’a jamais quitté les paramètres de cette constitution. Par le mépris que ceux qui nous gouvernent ont envers la République. Particulièrement en 1992 quand nous avons opté pour un Etat Républicain parlementaire.

Il faut bien prendre conscience que la division de pouvoir n’existe que conjoncturellement. Il suffit d’avoir une dynastie sur notre tête pour que la pratique du prince revienne. Je le dis et le redis, il faut passer à une nouvelle constitution et à la Deuxième république. Il n’y a pas d’alternatif. Il y a neuf mesures à prendre pour adopter la Démocratie république la plus avancée.

En 2014, un des arguments de la campagne était la maison de Navin Ramgoolam à Roche Noires financée par un emprunt de 40 millions. Aujourd’hui certains médias révèlent que la maison de Pravind Jugnauth est estimée à plus de 300 millions. Y a-t-il un sens à cette démesure ? Vous aviez dans le passé évoqué les biens acquis de la famille Jugnauth. Où en êtes-vous avec ce dossier ?

S’il nous faut établir une liste d’enrichissements non expliqués. Effectivement, nous avons des dizaines de cas impliquant la famille Jugnauth et Ramgoolam, mais aussi d’autres politiciens. Il n’y a pas que Roches Noires. J’ai publié en janvier 2017, dans un petit journal au nom de L’Observateur, les avoirs en terre de Pravind Jugnauth, l’Affaire Med Point et les scandales des terres sous Ramgoolam… Il faudra ajouter un jour d’autres dossiers…. Comme celui des 224 millions.

La liste est longue et très longue. Dans les faits chaque gouvernement qui vient puise de l’Etat un enrichissement pour sa personne. Et les électeurs continuent à leur faire confiance.

Ce n’est pas un phénomène inexpliqué. Dans la pratique chacun tire son avantage là où il le trouve. Les ministres, les députés, les conseillers, les agents, les parents et amis… Mais aussi plusieurs électeurs qui ont des avantages à tirer, comme l’emploi, les terres de l’Etat, les emprunts à la DBM, à la State Bank, l’accès de leurs enfants aux collèges prisés, à l’université… .C’est tout un réseau qui opère par alternance…. Mêmes certains syndicalistes d’Agences syndicales s’y mettent pour soutenir tel ou tel gouvernement selon l’accès qu’ils ont au pouvoir, et ne voient rien de dangereux et de dilapidateur dans le régime Jugnauth. Plusieurs milliards ont été distribués aux capitalistes pendant la crise de 2007-2010.

Se faire élire, c’est s’enrichir pour plusieurs de nos politiciens. Il ne faut pas oublier les tractations qui s’opèrent par personnes interposées. Des puissances comme les Etats Unis et la France s’emploient à soutenir leurs candidats. L’Inde aussi.

Quel est le facteur déterminant qui permet la dilapidation de nos ressources ?

On est en train de vampiriser notre pays. L’oligarchie sucrière s’accapare de tout. Les banques et les Credit Unions vampirisent les salaires, les directeurs des entreprises font main basse sur les ressources de ces entreprises, des milliers de personnes sont grassement payées sans rien foutre….Des commissions sont payées sur les contrats, il y a même la pratique de rétro-commission, Pour n’importe quel service que vous demandez vous avez à payer, certains hauts fonctionnaires s’enrichissent de par les pouvoirs de leurs fonctions. Je connais certains qui refusent des promotions. Bref le tableau est doublement noir….

A mon point de vue, le système est construit de telle façon que les gens se permettent de voler au vu et au su de tout le monde. On passe des lois, on a modifié la section 8 de notre constitution, on doit déclarer ses avoirs etc. Rien ne fait, la corruption continue, le vol continue, l’accaparement continue….

Même les religieux s’y mettent. Croyez-moi, il n’existe aucun secteur protégé à Maurice. AUCUN. La question est : Comment agir :

1) sans dictature comme le demanderait un parti politique populiste d’extrême droite ;

2) Sans étatisme comme pourrait le demander un parti politique prônant le confucianisme (je ne plaisante pas) comme à Singapour ; ou

3) Comme un parti politique de gauche prônant le dirigisme, le sectarisme et l’aventurisme avec comme seul centre démocratique, le parti au pouvoir et comme seule méthode, le centralisme démocratique.

Il faut que ceux qui veulent faire de la politique construisent leur savoir être et leur savoir vivre. Il faut qu’ils lisent, qu’ils apprennent…. On ne fait pas de la politique parce que l’on a un diplôme ou que l’on est l’enfant d’un notable ou d’un politicien. Il y a un cheminement à faire et des décisions à prendre.

Read Previous

Top consumer companies’ palm oil sustainability claims go up in flames

Read Next

L’imposture

One Comment

  • Un article tres revelateur, qui laisse a reflechir. C’est domage que tres Peu de mauriciens ont un niveau d’intelligence ,de largesse d’esprit ,d’humanite to be above politics and to work for the welfare and good of the population. It’s sad and disgusting to see how our own people are ruining our country and the future of our children and grandchildren. Only God can save us .

Leave a Reply

%d bloggers like this: